DIÉTÉTICIENNE-NUTRITIONNISTE MICRONUTRITION BASTIA
       DIÉTÉTICIENNE-NUTRITIONNISTEMICRONUTRITION BASTIA   

Pourquoi les "régimes" ne fonctionnenent pas?

 

Autour de moi, j'entends trop souvent qu'un tel est « au régime » ou qu'un autre a perdu 10 kilos en  5 semaines!!

 

Ce qu'on dit rarement c'est ce qu'il advient de ces mêmes personnes quelques mois plus tard, un peu comme dans ces films à l'eau de rose où seuls les bons moments sont affichés laissant de côté "l'après" qui pourrait venir tout gâcher!

 

J'aime les films à l'eau de rose, ils me détendent, mais dans la vraie vie on ne peut pas être si insouciant sans tenir compte des conséquences.

 

Je vais vous dire ce qu'ils leur arrivent à ces personnes : généralement elles n'ont pas réussi à suivre le fameux « régime » car trop restricitf ou peu adapté à leur vie et pour les autres chanceux qui ont perdu leurs 10 kgs associés à une perte importante de leur pouvoir d'achat, ils ont finalement repris 14 kgs et ça c'était cadeau !

 

Pourquoi suis-je si fataliste me direz-vous ? Tout simplement parce que les faits sont là. Nous avons suffisamment de recul désormais. Les régimes miracles n'existent pas et seule une petite poignée de personnes avec une volonté de fer réussissent à tirer leur épingle du jeu mais à quel prix (au propre comme au figuré) ?

 

J'emploie le mot « jeu » à bon escient car malheureusement beaucoup s'amusent de votre santé en vous promettant l'eldorado sachant pertinemment que non seulement vous ne gagnerez pas, mais en plus vous ressentirez de la culpabilité, vous empêchant de voir que vous n'êtes pas responsable de votre échec. Ce qui vous poussera peut-être à recommencer...

 

 

Je vais, à présent, vous expliquer pourquoi c'était perdu d'avance !

 

Il faut, tout d'abord, que j'aborde un sujet qui a son importance. Chaque organisme a ce que l'on appelle un « set point » ou poids naturel. Celui-ci peut-être différent du poids que vous souhaitez obtenir. Quand vous décidez de débuter un tel régime, vous commencez un combat contre votre propre organisme. Plus vous perdez rapidement et plus il n'aura de cesse de revenir à ce set point. Quand il sentira qu'il a gagné, il recupérera quelques kilos supplémentaires histoire de s'assurer une réserve subsidiaire en cas de nouvelle privation.

 

Voici le début du combat :

 

Vous débutez un régime hypocalorique et/ou restrictif (c'est à dire en supprimant des types d'aliments), vous diminuez donc l'apport calorique par rapport à vos besoins.

 

Voyons, par la suite, ce qu'il se passe :

 

Vous gagnez votre premier round !! Vous avez réussi à perdre du poids. Cette perte est représentée par une diminution de la masse grasse mais... aussi par une diminution de la masse maigre.

 

L'organisme va alors riposter par des réactions de compensation :

  • En dehors de toute activité physique, l'organisme humain dépense de l'énergie pour son fonctionnement. La masse maigre est une source de dépenses énergétiques. Si celle-ci diminue, les dépenses diminuent aussi donc moins de besoins.

  • Autre phénomène de compensation de l'organisme, pour retrouver son « set point », il va continuer à réduire au maximum ses dépenses. Pour cela il va abaisser son métabolisme de base (=dépenses miminum dont à besoin l'organisme pour survivre) = là encore il y aura moins de besoins.

 

Résultat = Vous constaterez alors un arrêt de la perte de poids voire une reprise.

 

A ce moment précis, 2 stratégies s'offrent à vous :

  • soit vous désirez encore perdre du poids, et vous serez donc obligé de baisser encore votre apport calorique. Les mêmes phénomènes vont se produire. Il sera alors difficile de sortir de ce cercle vicieux sans reprendre du poids. C'est pour cela qu'on rencontre des obèses qui mangent à peine 1000 kcal sans perdre 1g.

  • soit vous avez déjà atteind le poids souhaité et vous désirez vous stabiliser : Les réactions de compensation de votre organisme face à la privation vont permettre à celui-ci de « profiter » davantage de la réintégration des aliments que vous avez supprimés.

Résultat = reprise de poids généralement plus importante que celle perdue à cause du set point.

 

Vous avez perdu !!



 

Malheureusement le combat terminé, on fait le point des dommages collatéraux qui laissent de nombreuses séquelles.

 

Tout d'abord on observe une baisse de moral et de l'estime de soi.

 

La reprise de poids étant inévitable, on constate qu'il est plus facile de reprendre de la masse grasse que de la masse maigre. C'est pour cela que les personnes qui ont suivi ce type de régime, ont souvent plus de graisses qu'avant. De plus, cette dernière va préférer se localiser au niveau androïde, c'est à dire au niveau de l'abdomen.

 

Je précise également que la répartition de la masse grasse a son importance. Plusieurs études ont mis en évidence la corrélation entre la présence de graisses androïdes et le risque de maladies métabolique (comme le diabète, dyslipidémie...), l'hypertension, apnée du sommeil, maladies cardiovasculaires...

 

La thermogénèse est la régulation de la température corporelle. Celle-ci se produit notamment en utilisant de l'énergie donc des calories. La présence importante de masse grasse améliore l'isolation thermique et donc diminue encore une fois les dépenses énergétiques naturelles de l'organisme (=augmentation de la prise de poids).

 

Le fait d'avoir baissé votre apport calorique à un niveau inférieur à vos besoins, a également pour conséquence directe de vous carencer en micronutriments.

 

Je vous présente, dans le tableau ci-dessous, les carences les plus importantes et leurs conséquences sur la reprise de poids :

 

Carences

Conséquences

Fer

Baisse de la thermogénèse (voir ci-dessus)

Magnésium

 

 

Perturbent le transport du glucose dans les cellules et augmentent donc l'hyperinsulinémie (=l'insuline est sécrètée en trop grande quantité).

Conséquence : l'insuline est une hormone de stockage dont le rôle est également de favoriser la lipogénèse (=stockage des graisses)

Vitamines du groupe B

Vitamine C

Elève le taux de cotisol donc augmente la vulnérabilité au stress. Des réactions en cascade se produisent dont l'augmentation de la prise alimentaire (régime anéanti!), l'hyperinsulinémie et stockage des graisses.

 

Tyrosine (acide aminé) précuseur de la noradrénaline (=neurotransmetteur)

Perturbation dans le contrôle de l'appétit, du stress et de l'humeur.

 

Les carences micronutritionnelles ont d'autres conséquences que la reprise de poids. Elles diminuent vos défenses immuntaires vous rendant plus vulnérable aux infections et virus. En plus de perturber votre état de stress et votre humeur, elles peuvent aussi agir sur l'état de vos cheveux, vos ongles, votre digestif etc... (voir diététique, micronutrution et nutrithérapie).

 

Pour arriver à atteindre ses objectifs, le combat n'est pas inévitable ! Il s'agit juste d'être diplomate envers vous même. Cette diplomatie est représentée par le rééquilibrage alimentaire.

 

En rééquilibrant votre alimentation vous allez augmenter vos dépenses naturelles (=perte de poids). Le choix de vos aliments sera primordial encore plus que la quantité (sans excès bien sûr!).

 

A titre d'exemple, la consommation d'acides gras polyinsaturés (huile de cameline, huile de lin, huile de noix, fruits oléagineux etc...) augmente le métabolisme de base et la thermogénèse.

De plus, comme vous ne serez plus en carence, les phénomènes expliqués plus haut s'inverseront dans le bon sens.

 

Ne vous attendez pas à une perte de poids fulgurante. Non, bien au contraire celle-ci sera progressive, laissant à votre organisme la faculté de baisser son set point. En apportant, jour après jour, la bonne quantité et qualité d'aliments, l'organisme se sentira en « sécurité » et pourrra se permettre de destocker sans crainte de famine. Pour cette même raison, il ne constituera pas de réserves incontrôlables à chacun de vos écarts.

 

Selon votre histoire et l'origine de votre surpoids ou votre obésité, ce travail de « diplomatie » peut-être long. Mais c'est votre volonté et votre patience qui vous permettra de ne plus JAMAIS sombrer dans le cercle vicieux du « yoyo ».

 

Le rééquilibrage alimentaire devra toujours être associé à une activité physique adaptée en fonction de votre âge et de vos capacités.

 

En résumé, n'attendez plus les premiers rayons de soleil et la peur de ne pas pouvoir mettre votre maillot de bain. C'est ainsi que par faiblesse on peut être tenté par la facilité. C'est dés maintenant qu'il faut agir avec l'aide d'un(e) diététicien(ne), seul(e) professionnel(le) qui saura vous guider dans vos objectifs et vous soutenir.

 

Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas pourquoi...

 

A bientôt !

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© STRAFORELLI-ANDREANI Annick

Contact

Par téléphone : 06.15.52.44.06

Par mail : annick@straforelli.com

Par facebook : www.facebook.com/dieteticienne.

micronutrition.bastia

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Formulaire de contact

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté