DIÉTÉTICIENNE-NUTRITIONNISTE MICRONUTRITION BASTIA
       DIÉTÉTICIENNE-NUTRITIONNISTEMICRONUTRITION BASTIA   

L'HUILE DE CAMELINE

Le 3 novembre 2013

 

Pour mon article cette semaine, j'ai décidé de vous parler d'une huile que j'ai découverte par hasard.

En tant que diététicienne il me semble primordial de toujours faire des recherches et de ne pas se cantonner à ce qui a été appris. L'huile de Cameline en est la preuve !!

 

Dans les recommandations officielles, il est dit qu'il est important de veiller à un bon équilibre des acides gras notamment les oméga-3 car notre alimentation ne nous en apporte pas suffisamment. Je conseille donc à mes patients de consommer régulièrement des sources d'oméga3, mais...

 

Où trouve t-on les oméga-3 ?


Principalement dans les poissons gras tel que le saumon, maquereau, sardine, hareng...

 

Oui mais dans la pratique, je suis confrontée à 2 problèmes :

 

  • Mon 1er problème est que pas tout le monde consomme du poisson régulièrement. D'une part à cause du côté onéreux, d'autre part parce que beaucoup ne savent pas le cuisiner.

 

  • Mon 2ème problème repose sur les nouvelles recommandations de l'ANSES (Agence Nationale de SEcurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) qui ramène à 2 portions par semaine la consommation du poisson dont 1 poisson gras. Effectivement les poissons vivent en milieu fortement pollué et une fois dans notre assiette il y a des risques de présence de substances chimiques et de micro-organismes.

 

Alors avec tout ça pas facile d'avoir de bons apports en oméga-3 !!

 

J'en profite pour faire un petit rappel sur les oméga-3 :

 

Les oméga-3 sont des acides gras que nous qualifions d'indispensables étant donné que notre organisme est dans l'incapacité de synthétiser le précurseur : l'acide α-linolénique.

Leur rôle est très important notamment dans :

- les préventions des maladies cardio-vasculaires (propriétés vasodilatatrice, anti-inflammatoire, antiagrégant plaquettaire...)

- pour le développement du fœtus et du cerveau de l'enfant,

- dans la prévention du vieillissement avec récemment des études qui ont montré le lien entre carence des oméga-3 et la maladie d'Alzheimer.

 

Cette liste n'est pas exhaustive car il y a également des effets bénéfiques sur la peau ainsi que dans la gestion du stress.

 

 

Et c'est ainsi que j'ai découvert cette huile végétale aux propriétés extraordinaires et qui pourtant reste méconnue de nos assiettes.

 

L'huile de Cameline, Camelia Sativa, est une plante de la famille des Brassicaceae, plus communément appelé crucifères, dont font également partie les choux, navet, colza etc...

Sa culture date de plus de 3000 ans principalement dans le nord de l'Europe. Elle a perdu en notoriété durant le XIXème siècle et disparaît quasiment au XXème siècle.

Depuis le début du XXIème siècle, elle connaît un regain d'intérêt qui toutefois reste très faible !

 

Pourtant la Cameline a de très bons arguments. Ses propriétés sont dues à sa teneur très élevée en oméga-3, de 30 à 35% (contre environ 9% pour l'huile de Colza). Sa consommation pourrait dés lors participer activement à l'équilibrage des acides gras.

 

Elle possède, de plus, une teneur avantageuse en vitamine E : entre 54 à 78 mg/100g (l'huile de Colza : environ 15mg/100g).

 

La vitamine E est un antioxydant permettant de lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et d'une fragilisation du système immunitaire. La vitamine E a également un effet bénéfique sur la prévention des maladies cardio-vasculaires en synergie avec d'autres molécules notamment les oméga-3.

 

Si on ajoute qu'en plus sa culture est plus facile que celle du Colza, on comprend encore moins pourquoi on ne la trouve pas davantage dans les rayons des supermarchés !

 

Une des raisons sera peut-être son prix assez élevé : environ 35€ le litre.

Une autre raison sera aussi sa conservation. L'huile de Cameline est fragile et se conserve à l'abri de la lumière et au réfrigérateur pendant maximum 3 mois dés son ouverture. Elle est d'ailleurs vendue en petit conditionnement de 250 ml.

 

On peut l'acheter principalement dans les magasins spécialisés type bio. Veillez à choisir « 1ère pression à froid » pour être sûr de sa qualité nutritionnelle.

 

Comment la consommer ?

 

 

Elle ne sera utilisée qu'en assaisonnement. Il ne faut surtout pas la faire chauffer car elle perdrait toutes ses propriétés.

 

Alors que l'huile de Colza, sa proche cousine, à un goût assez neutre, l'huile de Cameline se distingue largement avec un goût proche de celui de l'asperge.

Elle accompagne merveilleusement bien les crudités où elle pourra aussi être mélangé à de l'huile d'olive pour encore plus améliorer les bienfaits nutritionnels.

 

En fait l'huile de Cameline peut agrémenter tous les plats des salades aux poissons en passant par les soupes ou purées de légumes !

 

N'hésitez pas à ajouter cette petite touche originale à vos préparations afin de vous garantir un très bon apport en oméga-3 en plus d'enrichir votre goût.

 

 

J'ajoute que de nombreuses autres huiles végétales sont de véritables trésors nutritionnels qui auraient le mérite d'être connues, je pense à l'huile de lin pour aussi son excellent apport en oméga-3 ou encore l'huile de germe de blé pour sa richesse en vitamine E...

 

Les graisses sont importantes pour notre santé alors faites le bon choix et variez les jour après jour pour pouvoir profiter de tous leurs bienfaits !

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© STRAFORELLI-ANDREANI Annick

Contact

Par téléphone : 06.15.52.44.06

Par mail : annick@straforelli.com

Par facebook : www.facebook.com/dieteticienne.

micronutrition.bastia

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Formulaire de contact

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté